sprint


sprint

sprint [ sprint ] n. m.
• 1895; mot angl. « course rapide et brève »
Allure la plus rapide possible, qu'un coureur prend à un moment déterminé d'une course, et notamment à la fin; ce moment, cette fin de la course. emballage, finish, pointe, rush. Battre son adversaire au sprint. Loc. fam. Piquer un sprint : courir très vite sur une petite distance ( sprinter) .
En athlétisme et en cyclisme, Course de vitesse sur petite distance.

Sprint Missile antimissile américain, à haute accélération, capable d'intercepter les têtes nucléaires assaillantes dans leur phase terminale de rentrée.

sprint
n. m. (Anglicisme)
d1./d Accélération de l'allure à la fin d'une course à pied, d'une course cycliste; fin d'une course.
d2./d Course de vitesse sur une petite distance.

⇒SPRINT, subst. masc.
SPORTS
A. — 1. Effort intense et bref fourni par un coureur ou un nageur pour atteindre sa plus grande vitesse à un moment déterminé de l'épreuve, en particulier à proximité de l'arrivée; p. méton., la fin de la course. Sprint final; battre qqn au sprint; gagner une course au sprint. Étude de la foulée, puis accélération progressive terminée par un court sprint sur une base latérale (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p. 64).
P. méton. Aptitude à prendre cette allure, à faire une pointe de vitesse. Manquer de sprint. Ayant perdu mon sprint, je me suis essayée, seule, sur le fond. Et je suis sûre, vous entendez, j'ai la certitude que je peux battre le record féminin du mille (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 282). Il a un bon sprint sur 50 mètres (Vie Lang. 1966, p. 453).
2. P. méton., fam. [Hors de toute compétition sportive] Course rapide sur une distance courte. Mais les sans-froc [qui assiègent la Bastille] n'ont pas posé les dés; encore un sprint, et les v'là d'vant l'entrée (STOLLÉ, Douze récits hist., 1947, p. 10).
— [Le plus souvent dans la loc. piquer un sprint] Courir très vite sur une distance relativement courte. Mais voici que s'avance un lourd camion (...) Arthur (...) ramasse ses dernières forces, pousse un sprint final et s'accroche aux ridelles (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p. 223).
P. iron. [P. allus. à la déroute des armées fr. en 1940] — C'est la dérouillée, dit Charlot (...), c'est la déculottée, la fessée! Longin rit à son tour:Les soldats de 40 ou les rois du sprint! dit-il.Les géants de la route.Champions olympiques de course à pied (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 69).
B. — En partic. [P. oppos. aux épreuves de fond et de demi-fond] Course de vitesse sur une courte distance. Disputer un sprint.
1. ATHL. Coureurs de sprint. Les courses. Le sprint. Il se subdivise en sprint court (cent mètres et deux cents mètres) et sprint long (quatre cents mètres). Bien que l'on puisse considérer le huit cents mètres moderne comme une course de vitesse, étant donné l'allure très rapide de cette épreuve, nous la classerons dans les courses de demi-fond court, en ne conservant dans le chapitre « sprint » que les épreuves se disputant en couloir et pour lesquelles le départ a lieu en position quadrupédique (Jeux et sports, 1967, p. 1237).
2. CYCL. En cyclisme, la course de sprint se fait sur plusieurs tours de piste. L'emballage final, chronométré, se fait sur les 200 derniers mètres (DUPRÉ 1972).
P. métaph. Dans cette course contre la montre, nous en sommes au sprint final. Après s'être affrontés pendant des mois sur des questions techniques essentielles (...) les négociateurs du « Kennedy round » doivent maintenant conclure très vite (Le Nouvel Observateur, 19 avr. 1967, p. 13, col. 2).
Loc. Lancer le sprint. ,,Partir en tête, accélérer au maximum et s'écarter`` (SUDRES Cycl. 1984).
3. NATATION. On observe (...) deux positions [du corps du nageur] selon qu'il s'agit de sprint ou de distance. Pour le premier, les épaules sont beaucoup plus hautes, le corps est cambré, la tête est légèrement relevée, de telle façon que le niveau de l'eau arrive vers le milieu du front. Dans la nage de demi-fond, le corps est couché, la tête dans son prolongement (Jeux et sports, 1967, p. 1565).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1895 (Gil Blas, p. 4, c. 3, 5 juin ds BONN., p. 142). Empr. à l'angl. sprint « brève période de pleine vitesse au cours d'une épreuve sportive ou constituant une épreuve sportive », att. dep. 1865 (NED) et qui est le déverbal de to sprint « sauter, s'élancer » (1566 ds NED) d'orig. nord. (NED; KLEIN Etymol.).
DÉR. Sprinter, verbe intrans. a) Sports. Accélérer l'allure pour atteindre sa plus grande vitesse, en particulier à proximité de l'arrivée. Lalanne aborda la ligne droite avec 20 mètres d'avance (...) Baudouin sprintant rageusement, le passa sur le fil (L'Œuvre, 27 janv. 1941). b) Fam. [Hors de toute compétition sportive] Courir, pédaler le plus vite possible. Synon. foncer, piquer un sprint (supra 2). Il s'amusait à sprinter dans les côtes; je m'essoufflais loin derrière lui; en plat, il pédalait avec tant d'indolence que deux ou trois fois, il atterrit dans le fossé (S. DE BEAUVOIR, La Force de l'âge, 1960, p. 505 ds REY-GAGNON Anglic. 1981). P. métaph. En un mot, le port et ses industries sprintent — le Monde, pour sa part, n'hésite pas à parler d'« emballement »et toute la région surprise par ce brutal démarrage tente aujourd'hui de coller à la roue, pardon, de « maîtriser la croissance » (Le Sauvage, févr. 1974, p. 28, col. 1). [], (il) sprinte []. Homogr. sprinter (subst.). 1re attest. 1907 (L'Auto, 16 nov., 9d ds HÖFLER Anglic.); de sprint (dés. -er) prob. d'apr. l'angl. to sprint (supra étymol.) att. dep 1871, d'abord sous la forme du subst. verbal sprinting, comme terme de sports (NED).
BBG. — BECKER 1970, p. 257, 258 (s.v. sprinter). — BONN. 1920, p. 142. — HUMBLEY t. 2 1974, p. 731.

sprint [spʀint] n. m.
ÉTYM. 1895; sprinting, 1888; mot angl. « course rapide et brève; effort brusque ».
Anglicisme. (Sports, courant).
1 Allure, la plus rapide possible, qu'un coureur ou un nageur prend à un moment déterminé et en particulier à la fin de la course ou de l'épreuve; la fin de la course, le moment pendant lequel on sprinte. Emballage (3.), enlevage, finish (infra cit.), pointe (VI.), rush. || Un sprint très rapide.Au sprint. || Battre ses adversaires au sprint.Aptitude à prendre cette allure. || Manquer de sprint. || Perdre son sprint (→ Fond, cit. 61).
1 Il était très tard. Les sprints de la nuit étaient finis. Les coureurs tournaient, les mains à l'envers, pour se reposer les poignets (…)
Paul Morand, Ouvert la nuit, p. 144.
Fam. (hors de toute compétition sportive). Piquer un sprint : courir très vite sur une distance relativement courte. || Le bus allait partir, j'ai dû piquer un sprint pour ne pas le rater. 2. Sprinter.
2 (…) et Emmanuel disparut comme une légère fumée, piqua un sprint terrible dans le couloir et finit par se jucher sur la chasse d'eau des water-closets (…)
B. Vian, Vercoquin, Folio, p. 185 (1947).
Fig. Au sprint : très rapidement. || Achever un travail au sprint.
2 (1923). Par oppos. aux épreuves de fond, V., 6. En athlétisme et en cyclisme, Course de vitesse sur petite distance. || Sprint court (le 100 mètres), long (le 400 mètres).
DÉR. 2. Sprinter.
HOM. Formes du v. 2. Sprinter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sprint — Nextel Corporation Год основания 2005 Ключевые фигуры Тимоти Донахью, председатель совета директоров Гари Форси, президент и CEO Тип …   Википедия

  • sprint — SPRINT, sprinturi, s.n. Mărire a vitezei de către un concurent (de obicei în ultima fază a parcursului) la unele întreceri sportive. ♦ Categorie de probe sportive pe distanţă scurtă, caracterizată prin viteză foarte mare. – Din fr., engl. sprint …   Dicționar Român

  • sprint — s.m.inv., s.f.inv. ES ingl. {{wmetafile0}} TS sport 1a. s.m.inv., sforzo breve e intenso di un corridore, ciclista o podista, o di un cavallo, per superare un avversario, spec. nel tratto finale di gara: con un notevole sprint superò tutti gli… …   Dizionario italiano

  • Sprint — [ʃprɪnt], der; s, s: Wettlauf, Wettrennen über eine kurze Strecke: solche Schuhe sind für Sprints am besten geeignet. * * * Sprịnt 〈m. 1〉 Lauf, Rennen mit größtmögl. Geschwindigkeit über eine kurze Strecke [<engl. sprint „schnell rennen“] * * …   Universal-Lexikon

  • Sprint — Sm Kurzstreckenlauf per. Wortschatz fach. (20. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ne. sprint, zu ne. sprint schnell laufen , das aus einer nordgermanischen Sprache stammt. Verb: sprinten; Nomen agentis: Sprinter.    Ebenso nndl. sprint, nfrz. sprint,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • šprint — šprȉnt m DEFINICIJA sport reg. sprint, v. ETIMOLOGIJA njem. Sprint ← engl. sprint: v. sprint …   Hrvatski jezični portal

  • sprint´er — sprint «sprihnt», verb, noun. –v.i. to run at full speed, especially for a short distance: »The runners sprinted to the finish line. –n. 1. a short race at full speed: »The first of the added money runs was the $22,725 Autumn Day Handicap, a… …   Useful english dictionary

  • Sprint — Sprint, n. The act of sprinting; a run of a short distance at full speed. [1913 Webster] {Sprint race}, a foot race at the highest running speed; usually limited to distances under a quarter of a mile. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sprint — (spr[i^]nt), v. i. [imp. & p. p. {Sprinted}; p. pr. & vb. n. {Sprinting}.] [Cf. {Sprunt}.] To run very rapidly; to run at full speed. [1913 Webster] A runner [in a quarter mile race] should be able to sprint the whole way. Encyc. Brit. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sprint — der; s, s <aus gleichbed. engl. sprint zu to sprint, vgl. ↑sprinten>: 1. kurzer, schneller Lauf. 2. das Sprinten (1; Sport) …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.